Intervention de Caroline Fiat

Séance en hémicycle du jeudi 21 mars 2019 à 21h30
Organisation et transformation du système de santé — Après l'article 7 quinquies

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaCaroline Fiat :

Après que nous avons longuement parlé des médecins, des masseurs-kinésithérapeutes, des pharmaciens et des infirmiers, cet amendement propose, dans le cadre d'une expérimentation d'un an et avec élaboration d'un protocole, d'autoriser les aides-soignants à pratiquer les glycémies capillaires.

Dans tous les établissements médico-sociaux, ce sont déjà les aides-soignants qui réalisent ces actes, mais sans être protégés. Dans la période actuelle, alors que le métier d'aide-soignant mérite d'être revalorisé, ce serait un joli signe que de leur donner l'autorisation de faire les prises de glycémie, qu'ils réalisent déjà dans la pratique. Je rappelle que les aides-soignants prennent les tensions depuis les années 1980, et qu'il a fallu attendre 2005 pour officialiser cette pratique !

Voter cet amendement serait un beau geste pour les aides-soignants.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion