Intervention de Agnès Buzyn

Séance en hémicycle du jeudi 21 mars 2019 à 21h30
Organisation et transformation du système de santé — Article 8

Agnès Buzyn, ministre des solidarités et de la santé :

J'envisage de lui proposer un groupe-contact, comme je l'ai fait avec les associations d'élus locaux. Mais j'attends qu'elle me propose la formule qui lui convienne le mieux. Je m'en remets à sa sagacité.

Monsieur Molac, vous vous inquiétez de savoir s'il peut exister plusieurs hôpitaux de recours ou hôpitaux généraux dans un même GHT : oui, bien sûr, ils peuvent rassembler vingt hôpitaux, dont quinze hôpitaux de recours ! Il n'y a pas de modèle unique. Il pourra même y en avoir sans aucun hôpital de proximité, cela dépendra du bassin de vie.

Monsieur Brindeau, vous avez parlé de Vendôme : je vous informe que cette municipalité fait partie du groupe de travail avec lequel mon ministère travaille à la définition des hôpitaux de proximité. L'hôpital de Vendôme est donc complètement associé à la réforme.

Enfin, madame Ménard, vous avez parlé de métropolisation, mais je crois vous avoir déjà répondu : ce n'est pas l'objet de cette réforme, qui a pour but de développer la gradation et la qualité des soins, dans une proximité assurée.

Nous aurons l'occasion de traiter des maternités lors des prochaines séances, donc je n'y reviens pas. Je crois vous avoir déjà convaincus.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion