Intervention de Serge Letchimy

Séance en hémicycle du vendredi 22 mars 2019 à 15h00
Organisation et transformation du système de santé — Article 10

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaSerge Letchimy :

Monsieur le rapporteur, vous avez dit en aparté : « Tout cela se fait déjà. » Néanmoins, il va falloir, à un moment donné, que vous mettiez quelque chose derrière le terme « territorialisation » que vous employez. La territorialisation ne doit pas être une simple théorie ou approche intellectuelle !

Sans rouvrir le débat que nous avons eu hier à propos des hôpitaux de proximité, je pense qu'il y a vraiment un enjeu de proximité. La territorialisation passe, bien sûr, par une bonne adéquation entre les responsabilités de l'État, de la République, qu'elle exerce à travers la politique de santé, et celles des élus de chaque territoire. Ces derniers sont, qu'on le veuille ou non, totalement impliqués, non seulement dans la politique des soins et l'organisation de l'offre de soins, mais aussi dans l'aménagement des infrastructures nécessaires pour apporter les réponses adéquates.

En tant que président de région, j'ai eu une expérience intéressante, qui illustre bien la place des élus. En Guadeloupe, l'État a subventionné totalement la reconstruction de l'hôpital. C'est une bonne chose, et la Guadeloupe méritait bien cela. En Martinique, en revanche, l'État a subventionné partiellement et demandé à l'hôpital de contracter un prêt, dont les intérêts seraient remboursés par l'État et le capital, par l'hôpital lui-même. L'hôpital de la Martinique devait donc fournir un apport propre.

Savez-vous comment nous avons été impliqués ? Nous avons dû racheter une ancienne maternité afin que l'hôpital dispose de l'apport personnel qui lui a permis de financer globalement le plateau technique situé à l'arrière du CHU.

C'est une forme d'implication, me direz-vous. Non. Il faudrait une implication dynamique en matière de gouvernance et d'orientation de la politique de santé. Vous savez en effet que la politique de soins est aussi liée à la situation sociale des territoires, qui pèse beaucoup sur l'organisation des réponses à apporter à la population.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion