Intervention de Jean-Paul Lecoq

Séance en hémicycle du vendredi 22 mars 2019 à 15h00
Organisation et transformation du système de santé — Article 10

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJean-Paul Lecoq :

Madame la ministre, vous entendez notre volonté d'être mieux intégrés à la gouvernance. Je souhaite que vous l'entendiez jusqu'au bout. Nous ne pouvons pas nous contenter de siéger au comité territorial des élus locaux, qui n'a qu'un rôle consultatif.

Parce que les élus sont souvent prêts à donner la main à l'État, y compris sur le plan financier, on doit les considérer comme des acteurs à part entière de l'organisation de l'offre de soins sur le territoire, notamment quand il faut consentir des investissements.

Vous le savez : dans bien des endroits, on a eu besoin des élus, tantôt pour un terrain, tantôt pour réorganiser certaines choses à l'extérieur de l'hôpital. Si vous intégrez cette dimension dans les ordonnances, en offrant aux élus, par respect pour eux, une autre place qu'un siège dans un comité consultatif, je suis prêt à retirer l'amendement no 372 , au moins à titre provisoire. De toute façon, le texte reviendra devant nous. Nous verrons alors ce qu'il en sera.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion