Intervention de Éric Woerth

Réunion du mercredi 27 mars 2019 à 9h30
Commission des finances, de l'économie générale et du contrôle budgétaire

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaÉric Woerth, rapporteur :

J'imagine que vous plaisantez, monsieur Mattei, quand vous évoquez l'impréparation d'un texte qui a, au contraire, fait l'objet d'une préparation très minutieuse… Vous pouvez ne pas être d'accord avec ce texte, mais il est des termes qu'il vaut mieux éviter d'employer – d'autant que l'impréparation semble plutôt se situer du côté du gouvernement que vous soutenez, si l'on se réfère aux allers-retours incessants en matière de politique fiscale ! Si nous commençons à nous jeter mutuellement ce genre d'arguments à la figure, je ne suis pas sûr que vous en sortiez gagnant. C'est un fait, notre groupe a une vision différente de celle de la majorité en matière fiscale et sociale, et nous pouvons en débattre, mais pas en employant des mots qui, à mon sens, ne sont pas convenables…

En tout état de cause, je vous rappelle que nous sommes en train de débattre d'un amendement – et si j'y suis favorable, je n'en suis pas l'auteur. En l'occurrence, cet amendement, qui n'a pas été rédigé par Les Républicains, vise à ce qu'une personne ne puisse toucher une APL d'un montant supérieur à celui de son loyer et de ses charges – je confirme en effet que le montant de l'APL est déterminé par rapport à un forfait de charges –, ce qui paraît assez naturel en matière d'aides à la personne. Cela justifie que j'aie donné un avis favorable.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion