⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Intervention de Bruno Bilde

Séance en hémicycle du mardi 2 avril 2019 à 15h00
Questions au gouvernement — Laïcité

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaBruno Bilde :

… comparait le voile islamique porté par une petite fille de douze ans à un serre-tête. Marlène Schiappa indiquait qu'elle ne s'opposerait pas à la candidature d'une femme voilée aux élections municipales. Même Emmanuel Macron a condamné les employeurs qui refuseraient d'embaucher une femme voilée.

9 commentaires :

Le 10/04/2019 à 09:49, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

C'est normal, c'est de la discrimination à l'embauche.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 16/10/2020 à 20:21, Anonyme a dit :

j'ai vu ce commentaire plus d'un an après et je dis que non ce n'est pas de la discrimination à l'embauche !!!!!

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 17/10/2020 à 15:55, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

Si vous refusez d'embaucher quelqu'un ou quelqu'une en raison de sa religion réelle ou supposée, vous faites de la discrimination.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 18/10/2020 à 09:56, conservateur6 a dit :

Avatar par défaut

Je trouve étrange de la part de quelqu'un qui se fait appeler "laïc" de feindre de ne pas voir le lien entre le voile et la religion et de ne pas voir en quoi le port de ce voile pose un problème en terme de liberté et de droits des femmes.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 18/10/2020 à 11:20, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

Tout voile n'est pas islamique, vous allez vous déterminer comment pour savoir si le foulard est islamique ? A la tête de la cliente, ou à son prénom ? Mais cela ressort de la sphère privée de l'individu, vous serez donc dans l'anti laïcité la plus pure en demandant la religion de la personne pour lui interdire de porter un foulard.

Et même si le foulard a une dimension religieuse, c'est bon pour la personne qui le porte, cela ne regarde pas la société extérieure. Là encore vous serez dans l'anti laïcité en attribuant un sens réel ou supposé à un voile qui ne regarde que la personne qui le porte.

Toutes ces associations qui prétendent défendre la laïcité mais qui ne veulent pas de ce raisonnement, si simple et si laïc, trop laïc sans doute pour leur fanatisme idéologique anti laïc qui, au non de "féminisme", entend dissimuler la vérité et propager le mensonge et l'erreur, c'est une honte de rajouter du trouble intellectuel à une société déjà assez troublée comme cela.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 18/10/2020 à 16:09, Anonyme a dit :

quand je lis la réponse du Laïc1 je ne suis pas étonnée de ce qui se passe en France

et si pour vous "le voile ressort de la sphère privée de l'individu" sachez qu'un lieu de travail n'a rien de vie privée !!!!!!!

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 18/10/2020 à 16:52, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

Et alors, vous mettez les vêtements que vous voulez en allant travailler, non ?

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 18/10/2020 à 17:19, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

Aux termes de l'article 225-1 du code pénal, « constitue une discrimination toute distinction opérée entre les personnes physiques à raison de leur origine, de leur sexe, de leur situation de famille, de leur apparence physique, de leur patronyme, de leur état de santé, de leur handicap, de leurs caractéristiques génétiques, de leurs moeurs, de leur orientation sexuelle, de leur âge, de leurs opinions politiques, de leurs activités syndicales, de leur appartenance ou de leur non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée. » Il définit par ailleurs comme une discrimination à l'encontre d'une personne morale une distinction opérée à raison des mêmes critères appliqués aux membres ou à certains membres de ces personnes morales.

L'article 225-2 punit la discrimination commise à l'égard d'une personne physique ou morale de trois ans d'emprisonnement et de 45.000 euros d'amende lorsqu'elle consiste à refuser la fourniture d'un bien ou d'un service, à entraver l'exercice normal d'une activité économique quelconque, à refuser d'embaucher, à sanctionner ou à licencier une personne, à subordonner la fourniture d'un bien ou d'un service à une condition fondée sur l'un des éléments visés à l'article 225-1, à subordonner une offre d'emploi, une demande de stage ou une période de formation en entreprise à une condition fondée sur l'un des éléments visés à l'article 225-1, à refuser d'accepter une personne à certains stages25(*).

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 19/10/2020 à 12:01, Anonyme a dit :

STOP conversation sans fin-

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion