Intervention de Fiona Lazaar

Séance en hémicycle du mercredi 3 avril 2019 à 15h00
Débat sur la démocratie et la citoyenneté

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaFiona Lazaar :

À ce titre, ne pourrions-nous pas réfléchir à une évaluation citoyenne de l'impact des lois dans le temps ?

Nous croyons également que le Parlement doit être plus efficace. Il est, à cette fin, indispensable de renforcer ses moyens de contrôle et d'évaluation des lois.

Toutes ces pistes de réflexion doivent être enrichies et mises à l'épreuve par la restitution décisive qui sera faite du grand débat la semaine prochaine. Elles constituent des orientations que nous croyons nécessaires et fidèles à l'intérêt de nos concitoyens et de notre pays. Elles devront s'accompagner de signaux forts en matière d'exemplarité publique, sans toutefois verser dans la démagogie.

Pour conclure, j'insisterai sur un point qui me paraît essentiel. Le grand débat a permis de redonner la parole aux Français, notamment à ceux qui avaient renoncé à participer à notre vie démocratique par le vote. Quelle que soit son issue, cet exercice démocratique fera date. Il doit nous interroger sur notre capacité à faire vivre, dans la durée, cette vigueur démocratique retrouvée. C'est un enjeu essentiel de la démocratie participative que nous souhaitons développer dans les territoires, la parole citoyenne ne devant pas être le privilège de quelques-uns.

1 commentaire :

Le 09/04/2019 à 20:25, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

"Quelle que soit son issue, "

Il n'y a pas de "Quelle que soit son issue, ", la pratique du référendum est une nécessité historique qui engage la survie politique de la nation française.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion