Intervention de André Chassaigne

Séance en hémicycle du mardi 9 avril 2019 à 15h00
Déclaration du gouvernement relative au grand débat national

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaAndré Chassaigne :

Il faut également redéployer les services publics pour réduire la fracture sociale et territoriale, étendre les énergies propres et développer les transports gratuits.

L'heure n'est plus aux atermoiements, aux circonvolutions, ni aux manoeuvres politiques pour continuer d'agir dans l'intérêt d'une minorité de privilégiés. Sinon vous devrez, monsieur le Premier ministre, mesdames, messieurs les ministres, mesdames, messieurs de la majorité, assumer toutes les conséquences de votre attitude irresponsable qui, au fil du temps, ne pourra qu'attiser la colère.

N'en doutons pas, ce sera alors, pour reprendre les propos de Victor Hugo dans L'homme qui rit, « le dégel sombre », « la rouge aurore de la catastrophe ».

Si votre responsabilité est immense et marquera l'histoire de notre pays, nous continuerons quant à nous à assumer la nôtre, celle d'une lutte sans merci, depuis les quartiers, villages et entreprises jusque dans l'hémicycle ; une lutte au côté du peuple souverain reprenant son destin en main, ce qui suppose la tenue d'un débat constituant ponctué par un référendum refondateur ouvrant la voie à une VIe République.

C'est seulement par le haut, c'est-à-dire par le peuple, et non par l'Élysée, que la crise pourra être dénouée. Telle est notre conviction profonde.

1 commentaire :

Le 12/04/2019 à 16:54, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

Pour "la rouge aurore de la catastrophe" Victor Hugo pensait bien sûr au rouge du communisme.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion