Intervention de Olivia Gregoire

Séance en hémicycle du jeudi 11 avril 2019 à 9h30
Croissance et transformation des entreprises — Présentation

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaOlivia Gregoire, présidente de la commission spéciale :

Nous y sommes donc enfin ! Près de dix mois après le dépôt du projet de loi PACTE, l'heure est venue de sa lecture définitive, une ultime étape parlementaire.

Une ultime étape parlementaire avant d'autres étapes réglementaires, pour qu'enfin ces articles d'apparence complexe, pour certains, aient des traductions concrètes pour les entreprises et les entrepreneurs, comme le sont déjà l'augmentation des acomptes à 20 % de la commande publique, le dispositif de signaux faibles, la suppression de l'indicateur 050 qui stigmatisait les entrepreneurs en échec, ainsi encore la disparition de la mention « liquidation » dans le casier judiciaire.

J'attendais avec beaucoup d'impatience ce moment où nous allons enfin voter un texte qui a été un modèle de coconstruction, de la mise en place de groupes de travail avec les entrepreneurs à la plateforme participative qui a permis à des milliers de Français de donner leurs idées. Mais tout le monde ne partage pas mon avis.

J'attendais avec beaucoup d'impatience de pouvoir vous remercier de votre implication, chers collègues de la majorité et de l'opposition, qui avez précisé, consolidé et amplifié l'élan de transformation que nous voulons insuffler à la croissance de notre économie. Mais tout le monde ne partage pas mon avis.

J'attendais avec beaucoup d'impatience de dire aux entrepreneurs que nous avions, par le débat et la négociation, essayé de trouver les conditions qui leur permettent de créer, de faire grandir et de financer leurs entreprises. Mais tout le monde ne partage pas mon avis.

Non, tout le monde ne partage pas mon envie…

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion