⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Intervention de Philippe-Emmanuel Rauzier

Réunion du jeudi 28 mars 2019 à 10h00
Mission d'information relative aux freins à la transition énergétique

Philippe-Emmanuel Rauzier, expert industrie au sein de l'association négaWatt :

Depuis une dizaine d'années, les baisses de consommation d'énergie dans l'industrie sont dues pour moitié à une baisse de l'intensité énergétique, et pour moitié à la désindustrialisation. Le scénario négaWatt ne prévoit pas de désindustrialisation, mais plutôt une réorientation de la production industrielle. Le recyclage génère des économies d'énergie, mais certainement pas une baisse de l'activité industrielle. Les secteurs sont différents. Il faut s'intéresser, pour les plastiques, à la régénération, qui consomme beaucoup moins d'énergie et crée des emplois dans le domaine du tri, plutôt que d'utiliser le vapocraquage, dont les éléments de chimie organique consomment beaucoup d'énergie. Vous trouverez dans le document que je vous ai distribué un diagramme, principalement fondé sur la demande. Le scénario sans relocalisation permet environ 46 % d'économie d'énergie. Le scénario avec relocalisation génère entre 40 à 60 térawattheures (TWh) supplémentaires de production, est soutenable, et permet d'atteindre 100 % d'énergie renouvelable.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion