⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Intervention de Jean-Charles Galland

Réunion du jeudi 4 avril 2019 à 9h15
Mission d'information relative aux freins à la transition énergétique

Jean-Charles Galland, président de la commission hydroélectricité du SER, directeur adjoint chez EDF :

Les objectifs de la PPE sont de 26 400 à 26 700 MW à l'horizon 2028. Pour le syndicat des énergies renouvelables, l'objectif est plus ambitieux puisqu'il devrait, qu'il pourrait être plutôt de 27 200 MW.

Nous avons décomposé la façon de passer de 25 500 MW installés aujourd'hui à 27 200 MW. Le potentiel de développement identifié en nouvelles concessions sur de nouveaux sites est de l'ordre de 300 MW. Il s'agit de sites préidentifiés, qui ont été communiqués aux services de l'État et qui font l'objet d'un inventaire, sur lesquels on peut lancer des démarches d'appels d'offres. 400 MW sont identifiés sur de la rénovation et du suréquipement d'aménagements existants. Enfin, 900 MW environ concernent la petite hydraulique, dont l'équipement des seuils de moulins qui ne sont pas ou plus exploités et qui présentent un potentiel certain même s'il s'agit de petites puissances. Mais, en l'occurrence, les petites rivières font les grands fleuves.

Voilà comment se décomposent, de notre point de vue, les possibilités de développement de la filière.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion