⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Intervention de Laetitia Saint-Paul

Séance en hémicycle du jeudi 23 mai 2019 à 15h00
Accord france-autorité européenne des marchés financiers relatif à son siège et à ses privilèges — Discussion générale

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaLaetitia Saint-Paul :

Engagée par la présidence française du Conseil de l'Union, l'action commune de régulation des marchés financiers est née au coeur de la crise financière. L'absence d'une régulation approfondie et harmonisée, les défaillances de notre système bancaire et assurantiel, leurs conséquences sur nos concitoyens, ont été révélées avec une intensité inédite.

L'Autorité européenne des marchés financiers remplit trois missions majeures : contribuer à la stabilité financière de l'Union européenne, protéger les investisseurs et garantir le bon fonctionnement des marchés.

Je tiens à insister sur l'attractivité de la France – attractivité que nous promouvons, nous, députés de la majorité, auprès du Président de la République. La présence du siège de l'Autorité européenne des marchés financiers à Paris démontre l'attractivité financière de notre capitale. Elle a également été un élément de poids dans le transfert du siège de l'Autorité bancaire européenne, aujourd'hui sise à Londres. Leur présence conjointe mettra en valeur et renforcera notre attractivité, en particulier dans le contexte du Brexit.

Face au risque de perdre le passeport financier, dû à la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne et du marché unique, plusieurs grandes entreprises ont déjà annoncé qu'elles avaient choisi de s'installer à Paris avec, à la clef, des créations d'emplois, de richesses et le développement de la place financière parisienne qui ainsi affirme son envergure européenne et mondiale.

Depuis deux ans, nous travaillons à améliorer son attractivité. L'instauration de la flat tax, la réforme de l'imposition des sociétés sont des exemples de la stratégie gouvernementale en la matière. L'arrivée de ces entreprises montre qu'elle porte ses fruits. L'attractivité de la place financière de Paris est un bénéfice pour tous et contribuera au rayonnement du pays.

Ainsi, chers collègues, l'honneur me revenant de m'exprimer la dernière, je vous appelle à voter sans réserve pour ce texte.

1 commentaire :

Le 29/05/2019 à 08:05, Sébastien Peyronet a dit :

Avatar par défaut

La réforme de l'imposition des société et la flat taxe attireraient des investisseurs pour s'établir en France ?

Quels investisseurs ? pour quelle baisse des recettes fiscales pour l'Etat ? Pour quelles et combien de créations d'emplois localement ?

Cette réforme met-elle fin à l'optimisation fiscale ?

Cette réforme a-t-elle empêché les acteurs du marché Français de s'installer au Luxembourg voisin ?

La réforme de l'imposition des sociétés et la flat taxe n'ont convaincu aucun Français pour l'instant. S'il-vous-plaît, venez avec des faits, des faits et encore des faits.

Citoyen électeur, (un des 40 millions de patrons des députés formant le "corps électoral" moins intermédiaire que les autres)

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion