Intervention de Catherine Osson

Réunion du mercredi 29 mai 2019 à 16h15
Commission des finances, de l'économie générale et du contrôle budgétaire

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaCatherine Osson :

Monsieur le ministre, en 2018, la DILA a accompagné l'objectif fixé par le Gouvernement de dématérialiser l'ensemble des démarches administratives d'ici à 2022, en poursuivant notamment la modernisation du site service-public.fr, pour un montant cumulé de plus de 2 millions d'euros de dépenses d'investissement.

Quatre axes prioritaires de développement ont été identifiés pour le site service-public.fr dans le cadre des plans stratégiques 2020, puis 2021, de la DILA. Or je suis étonnée qu'aucun de ces axes ne vise à étendre les supports d'accès à l'information administrative, par exemple à travers la création d'une application dédiée au service public. La création d'une application paraîtrait d'autant plus justifiée que la part des consultations du site depuis un smartphone augmente d'année en année et atteint désormais 40 % des consultations totales du site www.service-public.fr. Du reste, la DILA a largement les moyens de financer un tel investissement, puisque près de la moitié des dépenses d'investissement initialement prévues n'ont pas été exécutées lors de l'exercice 2018, ce qui représente plus de 3 millions d'euros. La Cour des comptes l'a souligné pudiquement en expliquant qu'au vu du plan stratégique qui prévoit une politique d'investissement ambitieuse, les dépenses d'investissement pourraient augmenter.

Pour quelle raison la DILA n'a-t-elle pas pleinement utilisé le budget d'investissement qui lui était alloué en 2018 ? Pourquoi ne faites-vous pas de l'extension des supports d'accès à l'information, par exemple via la création d'une application, une priorité de développement pour faciliter l'accès des citoyens à l'information administrative ?

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion