Intervention de Laurianne Rossi

Séance en hémicycle du vendredi 14 juin 2019 à 15h00
Mobilités — Après l'article 31 bis

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaLaurianne Rossi :

Ces deux amendements visent à diminuer le taux de TVA applicable aux formations à la conduite, pour le ramener à 5,5 % pour l'amendement no 2896, et à 10 % pour l'amendement no 2905.

La majorité et le Gouvernement nourrissent l'ambition de réduire le coût du permis de conduire, afin d'en faire un véritable passeport d'accès à la mobilité. Les amendements s'inscrivent dans la démarche visant à faciliter l'accès au permis de conduire, donc à la mobilité quotidienne. Dans certains territoires, hélas ! celle-ci dépend exclusivement de la voiture, quand bien même nous mettons tout en oeuvre, dans le cadre du présent projet de loi, pour que cela change.

Par ailleurs, les amendements s'inspirent de la recommandation no 12 du rapport public rédigé par notre collègue Françoise Dumas à ce sujet, suggérant d'envisager une baisse de la TVA pour les prestations relatives au permis de conduire.

Enfin, il s'agit de consacrer le caractère fondamental du droit à la mobilité, en réduisant le taux de TVA applicable à l'éducation routière. Le gain escompté s'élève à 400 euros par formation, ce qui est loin d'être négligeable pour nos concitoyens. Il s'agit d'assurer l'accès de tous à la mobilité quotidienne, dont les véhicules automobiles font partie intégrante.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion