Intervention de Mireille Robert

Réunion du mercredi 22 mai 2019 à 9h35
Commission des affaires sociales

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaMireille Robert :

Dans votre rapport, madame la contrôleure générale, vous rappelez que les centres éducatifs fermés (CEF) souffrent d'une instabilité structurelle, que les conditions matérielles de prise en charge y sont inégales et que le suivi éducatif est laborieux. Si vous pointez quelques bonnes pratiques, il apparaît que l'accompagnement pédagogique mis en place n'est généralement ni formalisé ni rigoureux. Pourtant, comme leur nom l'indique, les centres éducatifs fermés sont conçus dans une finalité éducative et non pas sécuritaire. C'est l'insertion scolaire et professionnelle qui doit être leur absolue priorité.

Les CEF ne doivent pas être dévoyés de leurs objectifs initiaux car l'enfermement ne saurait constituer un projet d'avenir.

En septembre 2018, la garde des Sceaux a annoncé le lancement d'un dispositif CEF « nouvelle génération » qui prévoit le renforcement de l'accompagnement des mineurs en fin de placement, ce qui permettra de mieux remplir les objectifs de réinsertion poursuivis par ces structures.

Quelles seraient, selon vous, les autres mesures éducatives pertinentes en la matière ?

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion