Intervention de Laurent Furst

Séance en hémicycle du mardi 25 juin 2019 à 15h00
Collectivité européenne d'alsace — Article 2

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaLaurent Furst :

Nous percevons en effet la volonté de recréer cette région qui a fait l'histoire de France, cette région qui fut un symbole particulier dans les temps les plus douloureux de notre histoire. C'est là que la renaissance de la Nation s'est faite. Et ce soir a confirmé ce que nous avions découvert cette nuit déjà : il y a à la fois une envie, un besoin de solidarité et de proximité au sein d'une région Lorraine, et nous mesurons à quel point la disparition de cette région, au même titre que celle des régions Alsace et Champagne-Ardenne, aura été une erreur historique. Ce désir s'exprime avec les mots qui viennent du coeur, et c'est pourquoi le temps que nous vivons est fondateur. Je suis fier d'avoir entendu les mots d'amour pour leur région prononcés par des élus lorrains. J'espère qu'ils seront entendus par le Gouvernement et que celui-ci soutiendra leur démarche. Je voulais insister d'abord sur ces mots du coeur.

J'étais en Israël récemment, et l'on m'a demandé d'où je venais. J'ai répondu : « Mais je suis du Grand Est ! »

1 commentaire :

Le 29/06/2019 à 11:33, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

Il fallait dire : " D'Alsace, le pays de Dreyfus", et ensuite une tournée au bar local pour discuter de l'incidence de l'affaire Dreyfus dans la création de l'Etat d'Israël…

Par ailleurs, si vous dites Grand Est, on a l'impression que vous cautionnez la politique du gouvernement, qui nie les identités régionales. L'identité culturelle n'a pas à se soumettre à l'identité administrative.

(Et les insoumis, groupe politique, de répondre : "si si, elle doit se soumettre")

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion