Intervention de Caroline Fiat

Séance en hémicycle du mardi 25 juin 2019 à 15h00
Collectivité européenne d'alsace — Article 2

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaCaroline Fiat :

C'est peut-être un peu moins flagrant ce soir, mais hier, j'ai vraiment eu l'impression que vous étiez en train d'ouvrir la boîte de Pandore. Hier, si l'on avait demandé aux députés alsaciens et lorrains de sortir de l'hémicycle, il n'y aurait plus eu grand monde. Si, demain, nous créons une collectivité de Lorraine, il y aura les Lorrains et les Champenois ; si nous créons une collectivité champenoise, il y aura les amis d'Île-de-France ou de Picardie. Et, ainsi, on créera plein de petits bouts, plein de petites choses. Est-ce là ce que nous voulons ?

Nous avons chacun notre identité, bien sûr ; je suis fière d'être lorraine, d'être verdunoise, d'être liverdunoise… mais ne sommes-nous pas avant tout français, tout simplement ?

1 commentaire :

Le 29/06/2019 à 11:55, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

On paye ses impôts, en effet, et on soutient éventuellement l'équipe de foot ou de rugby, mais à part ça, c'est quoi être français ? Est-ce que cela a un sens pratique au quotidien ? Non.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion