⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions,
les propositions de loi, les rapports et les votes ne peuvent plus être intégrés pour certains depuis plusieurs mois.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Intervention de François Pupponi

Séance en hémicycle du mercredi 3 juillet 2019 à 21h30
Haine sur internet — Article 1er

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaFrançois Pupponi :

La loi Gayssot a été adoptée il y a près de trente ans, elle est fondée sur la loi du 1er juillet 1972, et on dirait aujourd'hui « Il faut y réfléchir et y regarder de plus près » ? Ça ne tient pas la route !

La négation de ces génocides – d'autant plus qu'ils sont reconnus par la France – doit être incluse dans le champ de l'article 1er du texte.

1 commentaire :

Le 14/05/2020 à 07:24, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

La France reconnaît les génocides au compte goutte, pourquoi cette timidité ? Cette non reconnaissance, cette négation sont une forme de mépris pour tous ces gens exterminés pour des raisons raciales, religieuses ou idéologiques.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion