⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions,
les propositions de loi, les rapports et les votes ne peuvent plus être intégrés pour certains depuis plusieurs mois.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Intervention de François Pupponi

Séance en hémicycle du mercredi 3 juillet 2019 à 21h30
Haine sur internet — Article 1er

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaFrançois Pupponi :

Nous sommes seulement un certain nombre de députés qui avons une petite expérience de l'antisémitisme. J'ai été maire de Sarcelles pendant vingt ans, et des antisémites, j'en ai rencontré ! Je constate que les antisémites ne disent plus : « Mort aux juifs ! », « Sale juif ! », mais : « À bas Israël ! », « Mort à Israël ! » Et je ne suis pas le seul à le constater : le Président de la République l'a reconnu, et tous ceux qui sont confrontés à ce phénomène de haine antisémite mesurent cette évolution.

Il y a une nouvelle expression de l'antisémitisme, et la France doit y répondre. On ne peut pas prétendre lutter contre l'antisémitisme, vouloir éradiquer ce fléau tout en refusant d'abattre ce fléau sous ses nouvelles formes : c'est qu'on se cache la réalité, ou qu'on ne veut pas lutter contre l'antisémitisme.

Ce que nous disons, et le Président de la République le premier, mais aussi les acteurs locaux qui connaissent la situation, c'est que si l'on n'en fait pas évoluer la définition, l'on ne luttera pas contre l'antisémitisme en France.

Je suis d'accord avec vous, madame la ministre, sur le fait que le lieu est peut-être mal choisi, mais si le Gouvernement avait respecté l'engagement du Président de la République et que la proposition de résolution de Sylvain Maillard avait été discutée dans cet hémicycle, nous n'aurions pas à y revenir ce soir. Ce débat, il faut bien l'avoir ! Vous ne l'organisez pas quand vous en avez l'occasion, et quand nous pouvons le tenir, vous nous dites que ce n'est pas le moment !

Alors, madame la ministre, je vous prends au mot : quand le Gouvernement va-t-il enfin inscrire à l'ordre du jour de l'Assemblée la proposition de résolution visant à lutter contre l'antisémitisme ? Si vous nous donnez une date, nous pourrons retirer nos amendements. Sinon, nous irons jusqu'au bout.

1 commentaire :

Le 05/12/2019 à 09:19, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

Rappelons que les Arabes sont eux-mêmes des sémites, et donc dire que des Arabes sont antisémites est absurde.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion