⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions,
les propositions de loi, les rapports et les votes ne peuvent plus être intégrés pour certains depuis plusieurs mois.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Intervention de Meyer Habib

Séance en hémicycle du mercredi 3 juillet 2019 à 21h30
Haine sur internet — Article 1er

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaMeyer Habib :

Cela nous ramène aux périodes les plus sombres de notre histoire. En 1939, les nazis appelaient à boycotter les produits et les commerces juifs – je suis désolé de le rappeler, mais c'est la stricte réalité. En Allemagne, le Bundestag vient de voter à une écrasante majorité une résolution assimilant l'appel au boycott d'Israël à de l'antisémitisme. De son côté, la France va-t-elle mettre en cohérence ses paroles et ses actes ? C'est le sens de l'amendement, même si je ne vous cache pas que je n'ai pas beaucoup d'illusions.

2 commentaires :

Le 05/12/2019 à 09:35, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

"En Allemagne, le Bundestag vient de voter à une écrasante majorité une résolution assimilant l'appel au boycott d'Israël à de l'antisémitisme."

Certaines personnes appellent à boycotter Israël par pur antisémitisme, mais d'autres appellent à boycotter Israël parce qu'ils sont émus par la détresse des Palestiniens, des femmes et des enfants enfermés à Gaza et qui n' ont d'autres avenir que la misère et la guerre, sans parler des colonisations juives abusives dans les territoires occupés. Donc il faut distinguer le bien et le mal dans les appels au boycott d'Israël, et ne pas enfermer dans le même sac de l'antisémitisme des antisémites avec les gens qui sont touchés par la détresse des Palestiniens, ce n'est pas acceptable humainement parlant.

Les Allemands ont à se faire pardonner le génocide juif, ils sont prêts à tout pour ça et donc à tout faire en faveur d'Israël sans aucun esprit de nuances, ils ont même payé plus de dédommagement à Israël suite à la guerre qu'Israël ne demandait, c'est dire...

La France n'est pas dans ce cas, la France n'est pas l'Allemagne, elle n'a pas un génocide à se reprocher, et elle doit donc faire la part des choses dans les appels au boycott Israël.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 09/12/2019 à 12:52, chb17 a dit :

Avatar par défaut

Lors de l'une "des périodes les plus sombres de notre histoire", que rappelle le député sioniste, les faits de résistance à l'occupant nazi étaient taxés de terrorisme, et punis cruellement.

Il se trouve que, depuis 70 ans, les palestiniens qui osent s'opposer au vol de leurs terres et de leurs maisons sont taxés de terrorisme, et punis cruellement. C'est-à-dire systématiquement harcelés, emprisonnés, tués, soumis à un régime concentrationnaire comme les habitants de Gaza...

La France ("pays des droits de l'homme" ??) mettrait ses actes en rapport avec ses valeurs proclamées en prenant des sanctions contre cet état d'apartheid, plutôt qu'en contribuant à exacerber pour le compte de Netanyahu le conflit qui pourrit le Moyen Orient et au-delà.

Et voilà qu'avec le texte du député Maillard, ou au détour d'une mesure de surveillance électronique, on interdirait toute critique du racisme institutionnalisé en Israël ? Et pourquoi ne pas adapter le fascisme en Macronie, pendant qu'on y est ? Imaginez alors une République qui ferait blesser et encabaner des citoyens sur simple présomption d'opposition aux mesures anti-sociales : on rit Jaune.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion