⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions,
les propositions de loi, les rapports et les votes ne peuvent plus être intégrés pour certains depuis plusieurs mois.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Intervention de Edouard Philippe

Séance en hémicycle du mardi 16 juillet 2019 à 15h00
Questions au gouvernement — Crise de la république

Edouard Philippe, Premier ministre :

Je vais vous dire ce qui a prévalu lors des décisions prises par le Gouvernement. Nous avons fait le choix de renforcer toutes les missions régaliennes de l'État, en accordant, c'est vrai, plus de moyens à la défense, en recrutant, c'est vrai, plus d'agents au sein de la police nationale, de la gendarmerie ou de la DGSI – Direction générale de la sécurité intérieure – , en faisant, c'est vrai, un effort considérable pour affermir les budgets de la justice.

Bref, en toutes circonstances, nous avons défendu, en augmentant leur budget, les activités régaliennes de l'État – celles qui, vous le savez parfaitement, monsieur le député, sont irréductibles au marché et qu'aucun acteur privé ne peut prendre à son compte. Cela, nous l'avons fait après de longues années de désintérêt, voire d'abandon. Comment pouvez-vous dire, alors que de tels choix sont massifs, clairs et discutés devant l'opinion publique, que, ce faisant, nous réduirions à néant la République et voudrions faire prévaloir le marché ?

2 commentaires :

Le 01/10/2019 à 19:11, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

Sur le terrain des idées et des principes, vous êtes complètement dépassés, vous ne défendez pas la langue française face à la langue anglaise, vous niez la laïcité dans les cantines scolaires, nous niez la démocratie participative, bref c'est vous qui êtes responsable de la montée de l'extrême droite, en décevant les citoyens sur leurs attentes légales les plus justifiées et attendues.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 02/10/2019 à 08:47, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

Comme si d'ailleurs les citoyens allaient choisir le mal pour le mal, et comme s'il n'y avait pas de vraies raisons de choisir tel parti. Il faut savoir se remettre un peu en question quand on fait de la politique, sinon on passe pour quelqu'un de naïf ou de mauvaise foi, incapable de comprendre le pays qu'il gouverne.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion