⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020 ni ceux d'hémicycle depuis avril 2021. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation. Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Intervention de Pascal Brindeau

Séance en hémicycle du jeudi 18 juillet 2019 à 10h30
Transformation de la fonction publique — Motion de rejet préalable

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaPascal Brindeau :

Le groupe UDI et indépendants ne s'associera pas à l'artifice de procédure que constitue cette motion de rejet préalable, et ce pour une simple raison de fond. Même si notre collègue a soulevé quelques motifs d'inquiétude ou de préoccupation – parmi lesquels la qualité du dialogue social – que nous pouvons partager, un point philosophique, en quelque sorte, nous sépare : la fonction publique, à en croire notre collègue, devrait rester hermétique à un environnement qui évolue avec la société elle-même, mais aussi avec les techniques et les moyens, fussent-ils amoindris – comme c'est le cas – , de la puissance publique. Malgré tout cela, poursuit-il, le statut devrait être l'alpha et l'oméga ; or nous savons, et notre collègue Bernalicis le sait aussi, lui qui fut fonctionnaire, que la contractualisation, comme un certain nombre de dispositions du texte, offre de la souplesse pour une meilleure gestion de la ressource humaine dans son format actuel et pour adapter le service rendu à nos concitoyens.

Cette divergence philosophique nous conduit à rejeter la présente motion.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion