Intervention de François Ruffin

Séance en hémicycle du mardi 23 juillet 2019 à 15h00
Modernisation de la distribution de la presse — Motion de renvoi en commission

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaFrançois Ruffin :

Non, je fais simplement amende honorable, ce qui arrive d'ailleurs rarement dans l'hémicycle… Je souhaite terminer mon mandat sans que ma bonne foi soit mise en cause. Je reconnais donc mon erreur.

S'agissant de la motion, elle ne fait que souligner que le projet de loi toilette la loi Bichet : ce n'est pas une motion-karcher, tout de même ! Certes, l'urgence peut nécessiter l'arrivée des pompiers avec la lance à incendie. Mais l'heure est surtout à revoir l'architecture de la diffusion de la presse. Or votre projet de loi ne le fait pas. Je propose donc une orientation plus volontariste et radicale.

Par ailleurs – c'est un point que je n'ai pas développé dans mon argumentaire – , je trouve normal que le réseau soit financé. Il devrait même capter l'essentiel du financement de la presse, car c'est cette aide dont nous avons besoin, et non pas d'aides directes aux journaux. Tout comme on a financé les rails pour la SNCF, tout comme on a financé les routes, il serait normal de financer le réseau de la presse bien plus qu'il ne l'est actuellement – peut-être, d'ailleurs, jusqu'à faire des kiosquiers des agents de l'État.

Des quatre piliers de la démocratie dont je parlais tout à l'heure, trois, je l'ai dit, sont actuellement des services publics : l'école, le vote et la justice. L'information, quatrième pilier, pourrait aussi devenir un service public, doté d'agents de l'État, surtout lorsque l'on sait la crise que les kiosquiers traversent aujourd'hui.

1 commentaire :

Le 26/07/2019 à 12:46, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

L'information est déjà un service public, si l'on considère toutes les aides fournies par l'Etat, et donc le contribuable. Après, ce ne sont pas ces journaux qui critiqueront le pouvoir.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion