Intervention de Général Bruno Maigret

Réunion du mercredi 12 juin 2019 à 10h00
Commission de la défense nationale et des forces armées

Général Bruno Maigret, commandant des forces aériennes stratégiques :

Oui. Mais j'irai plus loin, car la bonne question est : « avons-nous un coup d'avance pour 2 035 ? » Avec l'ASN4G et le SCAF, oui, nous l'aurons.

S'agissant de l'acceptation du nucléaire militaire par les Français, leur parler de la dissuasion, de façon complètement libérée, contribue à cette acceptation, comme vous le soulignez, Monsieur de Ganay. Cette acceptation est bien entendu essentielle. Aujourd'hui, ma priorité, et c'est aussi celle de l'amiral Morio de l'Isle, c'est de mettre en oeuvre la dissuasion de façon totalement sûre, avec un maximum de garanties, pour préserver le consensus national. Et un certain nombre d'organes de contrôle s'assure que tout cela est bien fait dans les règles de l'art, suivant des standards toujours plus élevés de protection et de sécurité nucléaire.

Concernant le discours du président de la République, vous vous doutez bien que je n'ai pas d'avis à donner.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion