Intervention de Béatrice Piron

Séance en hémicycle du mardi 24 octobre 2017 à 15h00
Questions au gouvernement — Formation aux gestes de premier secours

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaBéatrice Piron :

Monsieur le ministre de l'intérieur, lors de votre discours au congrès des sapeurs-pompiers, vous les avez remerciés pour leur contribution dans la formation aux premiers secours. Grâce à la campagne "Adoptons les comportements qui sauvent", décrétée grande cause nationale en 2016, plus de 100 000 personnes ont été formées en un an, principalement par les pompiers, la Croix-Rouge française et la protection civile. Vous avez annoncé la volonté du Gouvernement d'intensifier cette dynamique pour que 80 % de la population soit formée.

Actuellement, en France, seule une personne sur cinq, témoin d'un accident cardiaque, pratiquerait une réanimation, et moins de 50 % des Français savent prodiguer les premiers secours. En Norvège, ce chiffre atteint 95 %. Monsieur le ministre, mesdames et messieurs les députés, il me semble essentiel de sensibiliser tous nos concitoyens à cette nécessité. Nous, élus de la République, nous devrions être tous exemplaires et connaître les gestes pour intervenir.

Symboliquement et concrètement, une action de formation est organisée à l'Assemblée nationale le 13 novembre prochain, date anniversaire d'un attentat que personne n'a pu oublier. Elle sera suivie d'autres formations à partir du 30 novembre. À ce jour, ce sont surtout des députées qui se sont inscrites, ce qui reflète d'ailleurs les statistiques nationales. J'attends que vous vous réveilliez, messieurs les députés !

Mais vous, monsieur le ministre, quelles sont les mesures que vous envisagez de prendre pour atteindre ce premier objectif de 80 % de la population formée ?

1 commentaire :

Le 02/11/2017 à 14:51, articleonze a dit :

avatar

Question intéressante, mais qui ne concerne que les 577 Députés (avec le succès que l'on connait) et afin de permettre au Ministre de l'Intérieur de pouvoir faire l'économie d'une grande campagne nationale, ne serait-il pas judicieux de demander à chaque élu de la République lorsqu'il se rend dans sa circonscription, de prendre langue avec les élus locaux afin de connaître ce qui est fait dans chacune des Communes de cette circonscription (formation aux premiers secours, implantation et localisation des défibrillateurs, etc..) Le résultat risque fort d'être surprenant et au moins, ceci aura la mérite de porter à la connaissance des citoyens, que leurs élussent un champ de vision plus large que celui de l'hémicycle.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion