Intervention de Jean-Louis Bricout

Séance en hémicycle du mardi 17 septembre 2019 à 15h00
Questions au gouvernement — Fermetures de trésoreries

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJean-Louis Bricout :

Par votre réforme, monsieur le ministre, vous portez une atteinte grave aux services publics. Vous n'envisagez que le tout numérique, sans vous soucier de nos territoires les plus ruraux, victimes de la fracture numérique, où l'accès au numérique, voire, quelquefois, son usage, sont fragiles. Pour ces territoires ruraux, c'est la double peine, car vous les videz de leurs emplois en y regroupant vos services, alors qu'ils ont besoin d'emplois publics pour une meilleure mixité sociale.

Les élus sont vent debout au côté de vos personnels, car vous éloignez leur service comptable et dégradez la relation de conseil avec leur percepteur. Vous allez jusqu'à remettre en cause la séparation entre ordonnateur et comptable.

Quant aux personnels eux-mêmes, comment vont-ils vivre leurs suppressions de postes, leurs mutations ou les évolutions de leurs métiers ? En avez-vous le souci ?

Que dire enfin des usagers qui devront payer leur taxe locale ou les frais de cantine de leurs enfants dans les bureaux de poste – s'il en reste encore ? Pour eux, où est la confidentialité ?

Monsieur le ministre, il est temps de tout remettre à plat et de reprendre la concertation avec les élus locaux pour revoir l'implantation des services des finances publiques dans notre territoire.

2 commentaires :

Le 20/09/2019 à 20:47, Mazzini (Demandeur d'emploi) a dit :

Avatar par défaut

Et oui une fois de plus c'est nos territoires ruraux qui vont encore pénalisés !!!

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 20/09/2019 à 20:50, Mazzini (Demandeur d'emploi) a dit :

Avatar par défaut

Et oui une fois de plus c'est nos territoires ruraux qui vont encore être pénalisés !!!

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion