Intervention de Annie Genevard

Séance en hémicycle du jeudi 26 septembre 2019 à 15h00
Bioéthique — Article 1er

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaAnnie Genevard, présidente :

Je propose qu'à l'alinéa 7, l'étude de suivi que le texte entend proposer au couple receveur ou à la femme receveuse, qui doit y consentir par écrit, soit systématiquement proposée – qu'il ne s'agisse pas d'une simple possibilité mais d'une règle.

Ces études de suivi sont absolument cruciales pour maîtriser les conséquences sur le long terme de l'utilisation des techniques de l'AMP. Du reste, on a beaucoup parlé des études ; or on a là l'occasion de constituer pour elles des cohortes suffisamment représentatives. C'est pourquoi je pense que ces études doivent être systématiquement exécutées après les PMA.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion