Intervention de Aurélien Taché

Séance en hémicycle du lundi 7 octobre 2019 à 16h00
Déclaration du gouvernement suivie d'un débat sur la politique migratoire de la france et de l'europe

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaAurélien Taché :

Le Président de la République l'a d'ailleurs récemment rappelé.

Cette mobilisation de la société doit aussi nous pousser à une introspection, et nous amener à ouvrir les yeux sur certaines réalités. L'intégration des étrangers ne produira tous ses effets que lorsque leurs enfants, après avoir grandi en France, auront les mêmes possibilités que tous de réussir leur vie dans leur nouveau pays.

Les propositions émises sur certains bancs pour les priver d'accès à la nationalité sont donc indignes. Elles disqualifient ceux qui les font et voudraient ensuite parler d'intégration. Gardons plutôt à l'esprit que, devenus français, il sera toujours quatre fois plus difficile pour ces jeunes de trouver un emploi et que, même s'ils y parviennent, ils resteront souvent chez leurs parents jusqu'à plus de trente ans, faute d'accéder à un logement !

Imaginons aussi ce qu'ils ressentent en entendant quotidiennement les discours de haine d'une certaine élite, alors qu'à eux, on ne passe rien, pas même un tweet ! Ces jeunes Français, que je vois chaque jour à Cergy, n'aspirent pourtant, eux aussi, qu'à étudier, travailler, se marier. Alors, pour faire véritablement société, repensons notre rapport à l'altérité, et ne perdons pas de vue qu'avec des migrations qui vont continuer, l'enjeu n'est rien de moins que la capacité de la France à rester ce grand pays de liberté qu'elle a toujours été.

1 commentaire :

Le 22/10/2019 à 09:18, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

La France, ce n'est pas les États-Unis, il y a la laïcité, et la laïcité c'est de ne pas imposer la loi religieuse sur la loi de la République.

Si la liberté, c'est la liberté du communautarisme contre l'intégration républicaine, si c'est la liberté d'opresser les autres parce qu'ils ne croient pas comme vous, alors il faut mettre un frein à cette liberté, il faut la sanctionner.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion