Intervention de Nathalie Elimas

Séance en hémicycle du mardi 8 octobre 2019 à 15h00
Questions au gouvernement — Neutralité du planning familial

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaNathalie Elimas :

La réalité c'est que ces propos sont graves, ils sont même d'une particulière gravité, car, s'ils devaient remettre en cause la conception universelle des droits des femmes, le planning familial validerait un discours relativiste, dont on peut imaginer les conséquences pour la cause féministe.

Souvenons-nous qu'au mois de septembre 2018, l'antenne marseillaise du planning avait refusé de condamner l'excision, préférant défendre le libre choix. Il s'agissait alors d'un cas isolé, avec des intentions particulières, mais qu'en sera-t-il demain ?

Madame la ministre, nous vous savons attachée au planning familial dont les missions d'utilité publique sont subventionnées par l'État. À ce titre, pouvez-vous nous assurer que le Gouvernement défendra, auprès de ses instances, la nécessité d'une vision universelle de la cause des femmes ?

1 commentaire :

Le 10/10/2019 à 19:08, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

"Souvenons-nous qu'au mois de septembre 2018, l'antenne marseillaise du planning avait refusé de condamner l'excision, préférant défendre le libre choix."

Parce que les petites filles ont le libre choix de se faire exciser ou non ?

Et moi qui comptais sur le planning familial pour en finir avec la circoncision...

Ils ont vraiment de gros problèmes dans la tête au planning familial de Marseille.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion