⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions,
les propositions de loi, les rapports et les votes ne peuvent plus être intégrés pour certains depuis plusieurs mois.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Intervention de Edouard Philippe

Séance en hémicycle du mardi 15 octobre 2019 à 15h00
Questions au gouvernement — Laïcité à l'école

Edouard Philippe, Premier ministre :

En application de ces textes, le droit – c'est-à-dire la loi qui s'applique – est très clair. S'agissant des agents du service public, ils sont astreints à un strict devoir de neutralité, qui leur interdit de manifester leurs croyances religieuses, comme leurs convictions politiques, par des signes extérieurs, notamment vestimentaires.

Quant aux usagers, ils ne sont pas soumis à l'exigence de neutralité, sauf exception prévue par la loi. Il en existe une, très importante, résultant de la loi du 15 mars 2004, qui a posé un principe très clair : « dans les écoles, les collèges et les lycées publics, le port de signes ou tenues par lesquels les élèves manifestent ostensiblement une appartenance religieuse est interdit. »

Cette interdiction, vous le savez parfaitement, monsieur le député, ne s'applique pas aux parents d'élèves, non plus qu'aux étudiants. C'est la loi.

1 commentaire :

Le 18/10/2019 à 17:21, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

Et comment savez-vous que le signe ou la tenue est religieux puisque vous ne reconnaissez pas les cultes ?

Prendre les Français pour des imbéciles, ça a quand même des limites, ne pensez-vous pas monsieur le premier ministre ?

Surtout quand on a interdit la mousse au chocolat dans les cantines du Havre sous prétexte qu'il y avait de microscopiques traces de porc à l'intérieur : pour donner des leçons de laïcité au peuple français, vous êtes vraiment mal placé.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion