⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Intervention de Véronique Louwagie

Séance en hémicycle du jeudi 17 octobre 2019 à 9h00
Projet de loi de finances pour 2020 — Article 18 (appelé par priorité)

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaVéronique Louwagie :

Il est identique à celui que vient de présenter, de façon excellente, notre collègue Marie-Christine Dalloz.

Madame la ministre, j'aimerais vous poser à nouveau une question que je vous ai posée tout à l'heure. Le secteur automobile nourrit des inquiétudes au sujet des véhicules électriques. Il a beaucoup travaillé sur ce sujet et s'inquiète d'une éventuelle remise en cause du maintien, pour eux, du bonus écologique de 6 000 euros, auquel sont éligibles les particuliers comme les personnes morales – collectivités territoriales et entreprises – qui en acquièrent.

Je rappelle que celles-ci représentent la moitié des acquéreurs de véhicules électriques, ce qui fait d'elles, en quelque sorte, des pourvoyeurs de cette nouvelle technologie. Ces véhicules coûtent plus cher que les autres. Il est très important que le bonus écologique soit maintenu pour les flottes de véhicules électriques.

Au demeurant, de nombreux particuliers achètent des véhicules électriques d'occasion, en seconde main, aux collectivités territoriales ou aux entreprises. Il existe donc un véritable élan vers les véhicules électriques, sous l'impulsion des personnes morales.

Madame la ministre, allez-vous maintenir le bonus de 6 000 euros dont bénéficient les flottes de véhicules électriques ? Il s'agit d'une véritable interrogation pour le secteur automobile, qui a beaucoup évolué sur le sujet.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion