⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Intervention de Stéphane Peu

Séance en hémicycle du jeudi 17 octobre 2019 à 9h00
Projet de loi de finances pour 2020 — Article 19 (appelé par priorité)

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaStéphane Peu :

Nous considérons que l'article 19 va plutôt dans le bon sens, mais nous proposons, par cet amendement, d'aller plus loin et plus vite, parce que nous considérons qu'il y a urgence. Les objectifs fixés il y a dix ans par le Grenelle de l'environnement en matière de progression du transport ferroviaire et fluvial par rapport au transport routier sont très loin d'être atteints. L'objectif du Grenelle était de porter la part du trafic fluvial et ferroviaire de 14 % à 22 % à l'horizon 2022. Or, c'est la courbe inverse que l'on observe : le transport ferroviaire, au lieu de progresser, a chuté et sa part n'est plus que de 9 %.

Nous proposons donc, par cet amendement, d'aller plus loin et d'essayer de suivre la courbe tracée par le Grenelle de l'environnement, que beaucoup d'entre vous aviez acceptée.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion