⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Intervention de Jean-Louis Bourlanges

Séance en hémicycle du lundi 21 octobre 2019 à 16h00
Projet de loi de finances pour 2020 — Article 36 et débat sur le prélèvement européen

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJean-Louis Bourlanges :

Dans ces conditions, vous ne vous étonnerez pas que le groupe MODEM, qui professe le stoïcisme d'Épictète et de Marc-Aurèle, fondé sur la résignation sereine à ce que l'on ne peut changer, votera sans hésitation le prélèvement sur recettes qui nous est proposé. Il n'en reste pas moins que, de l'Europe, notre groupe attend plus et veut mieux.

Le deuxième paradoxe dont nous sommes les jouets, c'est le paradoxe de l'os de Cuvier, du nom de ce savant qui prétendait pouvoir reconstituer le squelette entier d'un diplodocus à partir de l'os unique dont il disposait. Nous sommes bien, mes chers collègues, les Cuvier imaginatifs du diplodocus budgétaire européen.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion