⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions,
les propositions de loi, les rapports et les votes ne peuvent plus être intégrés pour certains depuis plusieurs mois.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Intervention de Jean-Michel Blanquer

Séance en hémicycle du mardi 22 octobre 2019 à 15h00
Questions au gouvernement — Rôle des directeurs d'école

Jean-Michel Blanquer, ministre de l'éducation nationale et de la jeunesse :

Madame la députée, nous sommes bien d'accord : la fonction de directeur d'école est absolument essentielle à notre système scolaire et, plus généralement, à notre pays. Cette fonction nécessite un quotidien mieux organisé ; c'est un problème très ancien, qui n'est pas spécifique à cette rentrée et mérite des solutions fortes.

Celles-ci peuvent être classées en deux catégories : d'une part, s'agissant de la gestion, la nécessité d'un quotidien mieux organisé. Pour cela, nous devons alléger les charges administratives qui pèsent sur les directeurs d'école. À cette fin, j'annoncerai prochainement une série de mesures, dont je discute actuellement avec les organisations syndicales. D'autre part, il s'agit d'aider davantage ces directeurs d'école, non seulement sur l'aspect administratif, mais également dans leurs relations quotidiennes avec l'ensemble des acteurs de l'école. C'est pourquoi, là aussi, nous travaillons avec les mairies, avec qui nous partageons cet enjeu structurel, à ce que des moyens humains supplémentaires puissent les aider.

Il existe un deuxième sujet : le statut des directeurs d'école. Peu de nos concitoyens savent qu'en réalité, il n'existe tout simplement pas. Il mériterait donc d'être précisé, mais les solutions à trouver ne font pas l'unanimité. D'où l'importance du dialogue social mené en ce moment-même avec les organisations syndicales, et qui permettra de savoir où nous pouvons aller s'agissant du statut de l'école primaire et du statut éventuel des directeurs d'école. Votre collègue Cécile Rilhac a beaucoup travaillé sur cette question, et ses conclusions, de même que vos interventions lors des débats sur le projet de loi pour une école de la confiance, nous aideront.

Il s'agit évidemment d'un sujet extrêmement important ; bien entendu, il ne se résoudra pas au lendemain des vacances de la Toussaint, mais nous devrions progresser au cours des prochaines semaines. Je suis relativement optimiste, car le diagnostic est partagé par tous les acteurs : pour aller dans le sens de la politique que nous souhaitons, celle d'un renforcement de l'école primaire en France, il est nécessaire de renforcer la fonction de directeur d'école.

1 commentaire :

Le 29/10/2019 à 11:04, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

Ils vont pouvoir faire appliquer la laïcité d'une main de fer alors ?

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion