Intervention de Agnès Pannier-Runacher

Séance en hémicycle du jeudi 31 octobre 2019 à 9h00
Projet de loi de finances pour 2020 — Économie - engagements financiers de l'État

Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d'état auprès du ministre de l'économie et des finances :

J'ai parlé de coût du risque, et non de goût du risque !

S'agissant de l'action du CIRI et de la DIRE, la direction de l'innovation et des relations avec les entreprises, les résultats obtenus pour l'heure nous ont permis de sauver neuf sites sur dix, et 75 % des emplois. Je veux d'ailleurs saluer ici les équipes concernées, qui fournissent un travail absolument remarquable. Il existe en outre, comme vous le savez, un fonds de fonds de retournement, qui était, à sa création pendant la crise de 2008-2009, géré par le FSI, le fonds stratégique d'investissement – j'y étais – , et a ensuite été renouvelé en 2016. Nous évaluerons ce fonds en 2020 pour identifier des pistes d'amélioration.

Enfin, Bpifrance investit 30 % de ses crédits dans l'industrie, soit une proportion deux à trois fois supérieure à l'empreinte industrielle dans l'activité de notre pays. Il y a donc bien une surreprésentation des investissements industriels dans le portefeuille de Bpifrance.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion