Intervention de Françoise Dumas

Réunion du jeudi 10 octobre 2019 à 11h10
Commission de la défense nationale et des forces armées

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaFrançoise Dumas, présidente :

Mes chers collègues, nous accueillons maintenant le général Richard Lizurey, directeur général de la gendarmerie nationale.

Général, nous avons le plaisir de vous recevoir quelques jours après votre élévation à la dignité de grand officier de la Légion d'honneur et à l'approche de vos adieux aux armes, prévus le 15 octobre prochain.

C'est avec la certitude d'être la porte-parole de tous les commissaires que je vous adresse mes remerciements en vous assurant de la reconnaissance de notre commission pour votre engagement au service de l'État, votre action à la tête de nos 100 000 gendarmes qui, quotidiennement, assurent la sécurité des Français en métropole comme en outre-mer, dans les campagnes comme dans les nombreuses zones périurbaines, dans tous les endroits où, plus que jamais, il est nécessaire d'avoir cette proximité – nous l'évoquions à l'instant en tête à tête.

L'activité des premiers mois de l'année 2019 a une nouvelle fois illustré le fort engagement des forces de gendarmeries. À l'instar d'autres représentants de l'État en uniforme, on peut regretter que les gendarmes fassent souvent l'objet, même si vous ne le dites pas, même si vous ne le dénoncez pas et si vous l'assumez, d'actes d'incivilité, voire d'agressivité, de plus en plus nombreux. Je suis provinciale et plus que quiconque, dans ma vie professionnelle, j'ai tellement apprécié de travailler avec la gendarmerie que je tiens à saluer votre professionnalisme à toute épreuve et le sens de l'État dont vous témoignez tous les jours sur le terrain.

Vous êtes aujourd'hui présent devant notre commission pour exposer les grandes lignes du projet de budget alloué à la gendarmerie nationale pour l'année 2020 dans le cadre de la mission sécurité et relever les points qui devront faire l'objet d'une attention particulière de la représentation nationale.

Vous le savez, votre exposé liminaire sera suivi de questions de la part de nos commissaires, en premier lieu de notre rapporteure, Mme Aude Bono-Vandorme dont chacun connaît l'engagement plus que sincère et constant auprès de la gendarmerie nationale. Dérogeant à la tradition, avant de vous donner la parole, général, je souhaiterais qu'elle puisse s'exprimer en son nom, en tant que rapporteure et, je crois pouvoir le dire, au nom de l'ensemble de mes collègues, parce qu'elle peut tous nous représenter, sur le travail qu'elle a réalisé depuis le début de notre mandat.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion