Intervention de Frédéric Petit

Séance en hémicycle du jeudi 31 octobre 2019 à 15h00
Projet de loi de finances pour 2020 — Après l'article 80

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaFrédéric Petit :

Ce débat rejoint celui que j'ai ouvert tout à l'heure sur les outils. Je suis, de manière générale, opposé à ce type de publicité. Toutefois, ce n'est pas par le moyen de l'actionnariat que nous répondrons à cette question : il existe des outils idoines pour résoudre des questions d'intérêt public.

Nous avons le même souci en matière d'aide publique au développement avec le contrôle du multilatéralisme. Il convient, comme Mme Cariou l'a suggéré, de trouver le bon outil permettant de réaliser des contrôles de morale républicaine. Je le répète : l'actionnariat ne saurait être, en l'occurrence, le bon outil. Le droit du commerce s'y oppose, afin de préserver l'intérêt des actionnaires minoritaires. Dois-je rappeler que l'intérêt d'un conseil d'administration est la défense de son entreprise ?

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion