Intervention de M'jid El Guerrab

Séance en hémicycle du jeudi 31 octobre 2019 à 15h00
Projet de loi de finances pour 2020 — Action extérieure de l'État

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaM'jid El Guerrab :

Il faut suivre les recommandations du Conseil constitutionnel, qui vient de censurer cette décision.

Les 3,5 millions de Français établis dans le monde, ambassadeurs de notre culture et de notre langue, de notre savoir-faire économique et entrepreneurial, de notre gastronomie même, représentent d'authentiques relais d'influence pour notre réseau.

Nous profitons de l'occasion qui nous est donnée pour saluer l'énorme travail et l'engagement des personnels qui le composent, et qui, contrairement à ce que l'on pourrait penser, ne sont pas tous des agents titulaires du ministère. Cette spécificité du ministère, qui emploie énormément de contractuels, de volontaires internationaux ou de fonctionnaires détachés d'autres administrations, mérite d'être valorisée en termes de carrière, d'autant que les agents du ministère, quel que soit leur statut, exercent leurs missions dans des conditions de plus en plus difficiles, dans un monde où les zones de conflits et de crises se multiplient, influant sur leurs vies familiales, leur imposant plus régulièrement un célibat géographique. Ils méritent pour cela tout notre respect et toute notre considération. Je le dis avec d'autant plus d'admiration que je le constate chaque fois que je suis sur le terrain au Maghreb et au Sahel.

Je voudrais ajouter quelques mots concernant la politique d'aide publique au développement de la France, objet de nombreux fantasmes. L'objectif de 0,55 % du revenu national brut d'ici à 2022 doit être respecté. Surtout, cette politique doit pleinement intégrer dans ses indicateurs la thématique du genre et la réduction des inégalités hommes-femmes dans tous les domaines.

Comme l'affirmait l'ancien Président du Burkina Faso, feu Thomas Sankara, « il n'y a de révolution sociale véritable que lorsque la femme est libérée ». C'est l'objectif que l'on doit assigner à votre ministère : une diplomatie féministe.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion