Intervention de Claude Goasguen

Séance en hémicycle du jeudi 31 octobre 2019 à 15h00
Projet de loi de finances pour 2020 — Mission action extérieure de l'État (état b)

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaClaude Goasguen :

Monsieur le ministre, je vous ai bien écouté. Il est vrai que l'IMA fait du très bon travail, dont personne ne nie la qualité. Mais là, il s'agit de quelque chose qu'il est difficile d'accepter – d'autant plus que ce n'est pas la première fois. Il y a quelques années, l'IMA s'était déjà livré à ce genre de pratiques en enlevant Israël systématiquement de la carte. Je sais bien qu'il est difficile de le sanctionner, mais imaginez une aussi étonnante simplification s'agissant du Koweït : si on supprimait cet État de la carte – après tout, Saddam Hussein voulait le faire, alors pourquoi pas nous ? – , on irait au tribunal. Oui, l'affaire peut être judiciaire ! La sanction demandée est peut-être trop forte, et personne ne met en cause la qualité de l'IMA ; mais le Gouvernement français doit marquer sa désapprobation face à cette récidive. Ce serait utile pour tout le monde, car si l'on accepte de telles simplifications, nous allons nous amuser, les uns et les autres, à supprimer de la carte ce qui ne nous plaît pas – et Dieu sait qu'il y a nombre d'États qui ne nous plaisent pas dans le monde !

Monsieur le ministre, il faut marquer nettement la désapprobation du Gouvernement face à l'incident.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion