Intervention de Vincent Ledoux

Séance en hémicycle du jeudi 31 octobre 2019 à 15h00
Projet de loi de finances pour 2020 — Mission action extérieure de l'État (état b)

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaVincent Ledoux, rapporteur spécial de la commission des finances, de l'économie générale et du contrôle budgétaire :

Nous avons déjà eu ce débat l'an passé, et la semaine dernière en commission des finances. Nous sommes membres de l'OTAN et de l'OMC, et nous devons honorer nos engagements en versant nos contributions.

Il est donc hors de question de ne pas inscrire cet engagement parmi les dépenses qui correspondent à nos obligations financières. L'Europe, certes, ne l'emporte pas toujours devant l'organe de règlement des différends de l'OMC, mais l'existence de ce dernier est tout de même une garantie essentielle du respect du droit. Je subodore que vous n'acceptez pas pleinement le droit qu'applique l'OMC, puisqu'il vise à mettre en oeuvre le libre échange, mais accordons-nous tout de même pour préférer une mondialisation encadrée par le droit à une mondialisation sauvage.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion