Intervention de Aina Kuric

Réunion du mercredi 23 octobre 2019 à 9h30
Commission des affaires étrangères

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaAina Kuric :

Les crédits sont-ils ou non satisfaisants, sont-ils suffisants ou insuffisants ? À titre personnel, je les voterai, car c'est toujours mieux que zéro, même s'ils ne sont pas encore à la hauteur de nos objectifs en termes d'efficacité. Au-delà de l'effet d'humanité et de fermeté, l'efficacité de nos politiques publiques et la volonté de changer de paradigme importent principalement. En tout cas, ce n'est pas en allant dans le sens des recommandations de Mme la rapporteure que nous en changerons.

En France, on ne constate pas une baisse du nombre de demandes d'asile comme c'est le cas en Allemagne. Mais nous ne saurions nous comparer à ce pays en valeur absolue, compte tenu du nombre de personnes enregistrées sur son territoire.

Cette hausse du budget doit s'accompagner d'une nouvelle approche. Il est inutile de susciter de l'inquiétude parmi les personnes qui nous écoutent ou parmi nos concitoyens au sujet de l'AME, qui représente un enjeu de santé publique. On évoque un tourisme de la santé, alors que le panier de soin est bien plus réduit pour leurs bénéficiaires que pour ceux bénéficiant d'une sécurité sociale.

Quant à la PUMA, je ne vois pas la pertinence de la comparaison avec le chiffre de référence 99 dans le numéro de sécurité sociale, puisqu'il désigne des personnes nées à l'étranger mais aussi des personnes aujourd'hui françaises et nées à l'étranger.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion