Intervention de Jérôme Lambert

Réunion du mercredi 23 octobre 2019 à 9h30
Commission des affaires étrangères

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJérôme Lambert :

Ces personnes viennent chez nous à cause de problèmes ou de drames survenus dans le pays dont ils sont originaires. Notre souci, est de faire en sorte que chacun soit bien chez soi. Grand pays pratiquant une politique étrangère dans le cadre des institutions, nous devons nous soucier de notre environnement, sur le plan général et sur le plan humain.

Je le répète, pour moi, l'immigration en soi n'est pas un problème. Si elle ne s'opérait pas historiquement depuis toujours dans notre pays, une grande partie d'entre nous ayant dans sa lignée un ancêtre immigré ne seraient pas là. Si la France est historiquement une terre de migration, elle doit sérieusement se poser la question de l'intégration de ces êtres humains dans la société française d'aujourd'hui. Le chômage, les grandes difficultés du service public, l'éducation, la santé, les services administratifs dont on évoquait tout à l'heure les difficultés d'accès, ajoutent non seulement aux difficultés de tous les Français, mais aussi et surtout à celles des Français les plus fragiles et des étrangers en situation d'extrême difficulté. Nous devons y faire face et apporter des réponses.

Je tiens à témoigner que la Charente est une terre d'accueil, non seulement de citoyens anglais ou européens, mais aussi de Maliens, Yéménites, Afghans et Syriens qui sont reçus en grand nombre dans nos petites communes, au bénéfice de tous. Je tiens à vous le dire, à remercier les élus, les associations et les citoyens, qui ouvrent les portes et les coeurs et ont toujours des réponses pour nos frères immigrés.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion