Intervention de Liliana Tanguy

Réunion du mercredi 23 octobre 2019 à 9h30
Commission des affaires étrangères

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaLiliana Tanguy :

Monsieur le rapporteur, merci pour la qualité de votre avis. Je souhaite vous interroger sur la politique de verdissement de notre commerce extérieur.

La loi relative à la croissance et à la transformation des entreprises (PACTE) et le projet de loi de finances sont parvenus à initier des transformations d'envergure en direction de l'ensemble de l'environnement économique de nos petites et moyennes entreprises. L'allégement de la pression fiscale, le financement massif de l'innovation et de l'investissement, tout comme le soutien à l'export de nos entreprises, en sont des exemples.

Les fruits de ces transformations semblent d'ailleurs bien résister à la dégradation de la conjoncture mondiale et aux tensions sociales intérieures. Il importe de souligner que, pour la première fois depuis 2004, l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) qualifie la France de premier moteur de la croissance de la zone euro. Une dynamique est apparue, qui résulte de la stratégie économique et fiscale de la France pour soutenir une croissance durable et équilibrée. Nous devrions l'employer à encourager un verdissement de notre politique commerciale auprès de nos partenaires européens, comme nous l'avons fait lors de la ratification du CETA.

Je souhaite vous interroger sur votre appréciation de ce verdissement et sur l'évaluation d'une priorisation des géographies et des secteurs pour le développement de notre commerce extérieur, tel que vous le recommandez dans votre rapport.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion