Intervention de Jean-Charles Larsonneur

Réunion du mercredi 23 octobre 2019 à 9h30
Commission de la défense nationale et des forces armées

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJean-Charles Larsonneur, rapporteur pour avis (programme 146 Équipement des forces – dissuasion) :

Les programmes d'études amont (PEA) de la marine, comme ceux de l'armée de terre, seront dotés l'an prochain de 50 millions d'euros. Vous avez souligné l'inquiétude de l'armée de terre. Pour ma part, je suis inquiet pour la marine… Cinquante millions d'euros, est-ce suffisant pour financer les études d'un futur porte-avions ?

Quelles sont vos préconisations concernant les compensations industrielles (« offsets ») pour nos PME à l'étranger ? Le groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales (GIFAS) a publié un guide à leur attention sur ce thème et ces dernières demandent régulièrement plus de transparence sur les coefficients multiplicateurs, un accès aux grilles offset, le soutien d'un médiateur, etc.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion