Intervention de Agnès Thill

Réunion du mercredi 10 juillet 2019 à 18h00
Commission de la défense nationale et des forces armées

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaAgnès Thill :

Madame la ministre, n'ayant pu être présente le 7 mai, je vous prie d'excuser l'éventuelle redondance de mes propos.

Je vous remercie pour votre exposé, pour ce bilan, ainsi que pour la pédagogie de votre ministère. Vous venez de publier les chiffres des exportations d'armement pour 2018, qui font état d'une hausse de 30 % des ventes, à 9,1 milliards d'euros l'an dernier. Près de la moitié des commandes proviennent des pays du Golfe et du Moyen-Orient alors que les livraisons d'armes françaises en Arabie Saoudite et aux Émirats arabes unis restent très controversées en raison de l'implication de ces pays dans la guerre du Yémen.

Ces observations appellent deux questions. Pour l'Arabie Saoudite, les prises de commandes en 2018 représentent un peu moins de 1 milliard d'euros, dont près de la moitié pour des patrouilleurs. Contacté par des journalistes, le ministère des armées n'a pas souhaité détailler l'ensemble de la commande saoudienne enregistrée l'an dernier. Pourriez-vous le faire devant la commission ?

Ma seconde question concerne l'utilisation de ces armements d'origine française. Pouvez-vous détailler la façon dont votre administration assure le suivi de l'utilisation de ces armements par nos acheteurs ?

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion