⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Intervention de Joaquim Pueyo

Réunion du mardi 5 novembre 2019 à 14h00
Commission de la défense nationale et des forces armées

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJoaquim Pueyo :

J'étais favorable à cet accord signé par la France et l'Allemagne à Berlin le 10 avril 2017. J'ai par conséquent apprécié les propos tenus par la rapporteure. Tout d'abord, je suis pour le renforcement de l'Europe de la défense. Certes, il s'agit en l'occurrence d'un accord bilatéral. Mais j'ai toujours en point de mire cette Europe de la défense même si les Battle groups, créés voilà dix ans n'ont encore jamais été déployés sur les théâtres d'opération. Ce texte pourrait précisément être de nature à permettre par la suite le déploiement de troupes dans un temps très court et sous l'égide de l'Union européenne. Il a souvent été question de coopération européenne et de formation : cet accord amorce une telle logique puisqu'il prévoit également l'implantation d'un centre de formation. Je suis favorable à l'ensemble de ces dispositions, compte tenu des menaces qui pèsent sur les démocraties européennes. L'Union européenne est une grande démocratie – et il y en a très peu au monde ! Si l'on peut donc renforcer l'Europe de la défense à travers des accords bilatéraux – nous en avons d'ores et déjà passé avec l'Angleterre et avec l'Espagne, et ils fonctionnent très bien –, une telle évolution va dans le bon sens.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion