⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions,
les propositions de loi, les rapports et les votes ne peuvent plus être intégrés pour certains depuis plusieurs mois.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Intervention de Jean-Paul Lecoq

Séance en hémicycle du mardi 3 décembre 2019 à 15h00
Lutte contre l'antisémitisme — Discussion générale

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJean-Paul Lecoq :

Créerez-vous une concurrence entre les victimes de racisme ? Vous lancerez-vous dans une communautarisation du racisme ? Voulez-vous hiérarchiser les actes racistes, les crimes racistes ? Engagés pour l'amitié entre les peuples et pour la paix, les députés communistes rejettent fermement cette brèche dans le traitement universel du racisme. Ce premier point justifie à lui seul un vote contre la proposition de résolution.

Le deuxième coup de hache dans le pacte républicain, c'est la confusion que crée à dessein cette définition entre un délit, l'antisémitisme, et une opinion politique, l'antisionisme.

Qu'est-ce que le sionisme ? Une théorie politique invitant les juifs à quitter leurs lieux de vie pour rejoindre la Palestine et vivre ensemble sans souffrir des discriminations et des violences antisémites qu'ils subissaient à l'époque. La création de l'État d'Israël à l'issue de la seconde guerre mondiale a bouleversé cette théorie puisque son objectif ultime, la création d'un État, était désormais atteint. Le sionisme du XXIe siècle porte sur la colonisation et le blocus par l'État d'Israël de l'État palestinien, en Cisjordanie ou à Gaza.

1 commentaire :

Le 12/12/2019 à 12:23, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

"Qu'est-ce que le sionisme ? Une théorie politique invitant les juifs à quitter leurs lieux de vie pour rejoindre la Palestine et vivre ensemble sans souffrir des discriminations et des violences antisémites qu'ils subissaient à l'époque"

À l'époque, c'était à l'époque, mais maintenant la République a pour mission d'intégrer tous les citoyens sans distinction d'origine ou de religion. Le sionisme, lui, dit qu'il ne peut pas y avoir d'intégration au sein de la République, que la citoyenneté c'est du vent, que le fait d'être juif a plus importance que d'être citoyen français. Le sionisme, même s'il ne peut pas être défini comme clairement antirépublicain, porte quand même en lui-même un message de pessimisme pour les idéaux de la République. Le sionisme ne croit pas à l'intégration républicaine, c'est très négatif comme idéologie, et c'est d'ailleurs pourquoi de nombreux juifs attachés à la République sont ou hostiles au sionisme, ou indifférents.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion