⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions,
les propositions de loi, les rapports et les votes ne peuvent plus être intégrés pour certains depuis plusieurs mois.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Intervention de Guillaume Larrivé

Séance en hémicycle du mardi 3 décembre 2019 à 15h00
Lutte contre l'antisémitisme — Explications de vote

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaGuillaume Larrivé :

Les députés du groupe Les Républicains, vous l'avez compris, se prononceront en faveur de cette proposition de résolution. Le groupe d'études sur l'antisémitisme a été très directement associé à la rédaction de ce texte important que nous voterons, j'y insiste, avec détermination, avec force. Nous le devons à nos compatriotes juifs de France attaqués, agressés, violentés. Nous voterons aussi, et je l'affirme très directement, en amis d'Israël, en amis de cet État, en amis de ce grand peuple si malmené par l'histoire, si menacé dans son existence même. Nous voterons cette résolution avec force et nous la voterons également avec tristesse.

Oui, je suis triste, ce soir, d'avoir entendu, sur certains bancs, les relents d'un islamo-gauchisme qui ne fait pas honneur à notre nation.

3 commentaires :

Le 11/12/2019 à 09:15, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

Dénoncez plutôt l'extrême droite israélienne si vous voulez être crédible.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 11/12/2019 à 23:45, chb17 a dit :

Avatar par défaut

Gideon Levy (Haaretz, journal israélien) dénonce la terrible propagande qui est à l'oeuvre.

Le texte évoque Israël « en tant que collectif composé de citoyens juifs ».

La loi sur l’État-nation a également été acceptée à l’Assemblée nationale à Paris. Si Israël est un collectif de citoyens juifs, que sont les citoyens palestiniens ? Et que sont les sujets vivant sous occupation ? Les 154 parlementaires qui ont levé la main pour soutenir la décision ne peuvent éluder ces questions. Liberté, égalité, fraternité – uniquement pour les Juifs ? Et qu’offrent-ils aux six millions de Palestiniens, citoyens et sujets de l’occupation, qui vivent sous « le collectif de citoyens juifs » ? Liberté de second ordre, égalité, fraternité ? Désormais, personne n’est même autorisé à poser ces questions. Quiconque demande est un antisémite.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 12/12/2019 à 08:49, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

Il faut au contraire poser des questions, ne rien dire fait le jeu de l'extrême droite israélienne, le jeu de la haine donc.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion