⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Intervention de Jean-Luc Mélenchon

Séance en hémicycle du mardi 10 décembre 2019 à 9h00
Questions orales sans débat — Coupures d'énergie et de chauffage

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJean-Luc Mélenchon :

Monsieur le secrétaire d'État, voici l'hiver, il fait froid et la nuit tombe plus tôt. Je veux me faire le porte-parole de détresses muettes et souvent cachées. Des gens ont faim. Des gens vivent dans la rue et 2 000 d'entre eux y meurent chaque année. Cet hiver, parmi ceux qui ont un logement, sept Français sur dix retarderont le plus possible le moment où ils allumeront leur chauffage car ils redoutent de ne pas pouvoir payer leur facture. Je sonne l'alerte !

Sur les six premiers mois de l'année, les coupures d'électricité ont augmenté de 18 %, celles de gaz de 10 %. En 2018, 572 000 coupures ont été comptabilisées sur toute l'année ; en 2019, ce chiffre a été atteint dès le mois de septembre. Comment des centaines de milliers de familles vivront-elles, sans électricité ou sans gaz ?

Selon moi, ce recul social a commencé lorsque l'on a privatisé les compagnies qui fournissaient ces biens. En 2004, les marchés ont été ouverts à la concurrence, prétendument pour faire baisser les prix. Puis, nous avons vendu l'entreprise publique GDF à la multinationale Suez. Le résultat est là : les tarifs ont augmenté de 50 %, tant pour le gaz que pour l'électricité. L'accès à l'énergie n'est plus considéré comme un droit universel, mais comme une marchandise. D'ailleurs, monsieur le secrétaire d'État, vous venez vous-même de parler des usagers privés d'électricité comme de « clients ».

1 commentaire :

Le 04/11/2020 à 17:18, OdraAnouar (Étudiant dans le supérieur ) a dit :

avatar

Mr Jean Luc Mélenchon. Vous avez raison il est juste impossible pendant la période du COVID 19, de traiter les citoyens français de cet façon. La politique libéral actuelle n’accompagne pas les plus démunies. La France Insoumise a mise en avant plusieurs propositions de lois visant à accompagner et aider les ménages en difficultés durant le début du premier confinements mais l’Etat fait la sourde oreille. Il faut agir et vite ! Comment des centaines de milliers de familles vivront-elles, sans électricité ou sans gaz. L’accès à l’énergie n’est plus considéré comme un droit universel, mais comme une marchandise. Adoptons par le 234-2 au plus vite.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion