⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions,
les propositions de loi, les rapports et les votes ne peuvent plus être intégrés pour certains depuis plusieurs mois.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Intervention de Stéphane Peu

Séance en hémicycle du mardi 10 décembre 2019 à 15h00
Questions au gouvernement — Réforme des retraites

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaStéphane Peu :

Les Français ont aussi compris que votre réforme n'a rien à voir avec l'universalisme mais, au contraire, tout à voir avec l'individualisme. Ils perçoivent bien l'incertitude que vous allez instaurer en créant des retraites aléatoires, qui seront les variables d'ajustement du système. Ils comprennent parfaitement que, pour sécuriser leur niveau de pension, ils seront incités – du moins ceux qui en auront les moyens – à se constituer un capital en dehors de notre système solidaire.

Vous avez, pour ce faire, déblayé le terrain grâce à la loi Pacte – la loi relative à la croissance et la transformation des entreprises – , qui crée de nouveaux produits d'épargne retraite permettant de constituer un capital exonéré fiscalement. Vous déroulez ainsi le tapis aux acteurs de la finance en leur offrant de nouveaux débouchés. Les assureurs ne s'y trompent pas : leurs publicités pour des assurances complémentaires colonisent soudain les médias, et le fonds américain BlackRock, reçu en grande pompe l'Élysée en 2017, se félicite de vos réformes en les qualifiant de « bon plan Retraite ».

Monsieur le Premier ministre, il vous faut choisir entre servir les intérêts des fonds de pension en ouvrant portes et fenêtres à la capitalisation et servir l'intérêt général en améliorant notre système par répartition. En d'autres termes, préférez-vous infliger par tous les moyens une défaite au mouvement social, ou choisirez-vous à l'inverse de faire remporter une victoire collective à notre pays ?

2 commentaires :

Le 02/01/2020 à 13:01, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

Et maintenant la Légion d'honneur pour Blackrock, sur le contingent du Premier ministre, ça sent la magouille à plein nez tout ça. Et même pas honte de faire ça au vu et su de tout le monde alors qu'on est en pleine crise de la réforme des retraites, c'est une forme de provocation, ou d'inconscience, ou de mépris du peuple. Ce serait bien qu'il démissionne quand même ce Philippe, ça nous ferait une bonne année 2020...

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 02/01/2020 à 17:03, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

Les retraites vont être tellement nulles avec le système par point que les Français vont être obligés de capitaliser chez Blackrock s'ils veulent s'en sortir, on a compris le fond de l'arnaque...

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion